Bienvenue, !
Votre compte  

Blog Télémédecine - Psy


  Un espace ouvert de discussion sur le thème de la télémédecine  

 Accueil

Gilles est jaune et Jules est vert

Par Toll Antheaum, le 7 avril 2019.

  Voir les publications de cet auteur

Jules c’est le médecin qui passe à la télémédecine, le médecin hippocrate qui croise la politique de la santé hypocrite. Il existe "des" politiques de santé, comme il existe "des" politiques sociales qui ont fait perdre la foi aux citoyens – devenus « jaunes crise de foie ». Leur hypocrisie avait fait verdir Démocrite, qui n’était pas la jeune femme atteinte de chlorose, mais le citoyen qui de colère passe du vert écolo à la subversion.

Reprenons les choses ; la chlorose chez l’anorexique, c’est un manque de copulation. Hippocrate en Grèce (400.avJC), puis Johannes Lange en Allemagne (1485-1565), vite suivi de Jean Varandal, en 1615 à Montpellier, avaient entendu ce manque de faire. L’entreprise à sub-vertir, c’est celle dont les clients ont m.. de se faire enc.. C’est celle de l’abus de pouvoir que De Sade (1789) a mis aux soins de la psychiatrie.

Lange encore plus tard, subvertit Fred ( 1988-2012 https://www.smashwords.com/books/view/222771 ) qui verdit lorsque l’hypocrite Zénon ( http://www.antheaumtoll.xyz/lathakh/2018/htm/lathakh_C15_AA.html ) se fut rendu à Johannes Kepler ( ibid Chap.C5 ). C’est ainsi qu’il passe au vert : Jules. Jules donc passant à la télémédecine, met à niveau son logiciel médical. L’article « Logiciel médical » n’existant pas sur Wikipedia, il se doit d’en tirer le portrait chez lui, comme Dorian Green..

Homme attaché à l’Ordre des Médecins, obligatoire à la pratique de la médecine, sans lequel ordre elle est illégale, il est aussi attaché à la Caisse SS sans laquelle sécurité la société n’aurait pas de prix. La valeur de la civilisation est capitale. Sans quoi la médecine disparaîtrait dans l’avaleur de ses enfants. Homme de conscience, il savait ça, mais ne savait pas quand il entra dans le rang de sa carrière, à quoi il se vendait. Qu’il se vendit il n’en doutait ; dès l’enfance on sait l’histoire des bandits. Le détail l’intéressait peu. Avec la télémédecinepsy, la psychohistoire demandait un examen clinique de la situation ; il ci mit :

Un Logiciel Médical ? C’est un logiciel classé dans la catégorie des incontournables . Le Conseil de l’Ordre est encore plus radical, il l’appelle Logiciel Médecin. Pour les premiers le médecin doit y passer. Pour le second, c’est le médecin – on sait que l’IA est thérapeute en plein ; une télémédecine psy est là pour analyser ce savoir. Avant de s’y vendre, comme à Troie un cheval, Jules avait souscrit au minimum. Il s’était laissé mettre au fer un nomade ; c’était le logiciel au plus réduit qu’il soit, un sabot. La société CBA lui vendait ce dont on se sert pour payer la note aux restaurant, la machine à Carte de Crédit, détournée à faire une machine à Carte Vitale. Durant la journée il poinçonnait les tickets de ses patients et la nuit le sabot déversait par le fil du téléphone les informations mises en lot, pour le passage au CBA qui le connectait à la SS et ses caisses communicantes, grosse caisse et mutuelles. Sans compter l’achat de la machine à carte, il fallait compter une cinquantaine d’euros par mois pour avoir ce tuyau. Deux choses alors apparurent à Jules, au moment où il voulut changer de sabot pour passer à la godasse grand style du logiciel plein pouvoir dans le cloud – il décidait en fin de carrière de finir dans les clous :

La société CBA continuerait pendant quatre ans à lui sucer le sans-valeur de ces cinquante unités, au motif d’un quelque fois nommé pénalité de ne pas avoir averti quatre ans à l’avance qu’on changerait de taulier. La publique relation de la SS qui était venu en personne lui expliquer au cabinet avait donné la raison du coude : c’était les syndicats de médecins qui s’étaient opposés à ce que lorsqu’elle dégaza son personnel, la SS ne proposa son propre logiciel. Les médecins ferait le secrétariat du Logiciel Médecin, mais sans que ce dernier ne fut l’exclusive des sociétés privées.. qui fondirent.. on s’en serait douté, sur la manne dites Dévachalé.

Le nom de code – dévachalé – est une procédure qu’Hippocrate laisse faire. Le membre atteint pourri naturellement. Cependant, pour éviter l’infection, il faut bien connaître la procédure de la mue.

D’abord faut-il examiner, ce ou ces syndicats – évidemment lieu d’ébat des lobbies – de médecins ; que ce soit les lobbies de Staline ou les lobbies des statines, d’Europe aux autres conseils des désordres. A disposition de Jules celui des psychiatres. Il les avait contactés deux fois, chaque fois sans réponse : le syndicat des psychiatres français noué comme Castor à Pollux à l’Association française de psychiatrie – 500euros par ans au minimum – ne répondent pas aux courriers qui leur demandent s’ils ont un bureau, un département, un dossier, voire seulement une opinion sur la télémédecine. Par contre, ils ont des opinions militantes sur la revalorisation du tarif obligatoire de la consultation, et dispute pied à pied du centime au centime le prix de l’acte médical. L’investigation de la médecine fondamentale d’Asclepios à l’IA ne les occupe pas.

Toujours dans les clous de sa mise en croix, il tourna son regard vers le nuage. Le nouveau Logiciel Médecin qui se penchait sur lui, l’accueillait par une haie d’honneur – neuf mois durant il serait d’abord gratuit. « Ce qui permettra de soulager, par ciel ment, la ponction de l’autre » lui dit l’ingénieur commercial à fable. Évidemment, quelle tentation.. l’Ordre des Médecin, vis à vis de ces manœuvres n’est pas concerné. Ce qui importe à l’Ordre, c’est l’éthique du soin. Ainsi les hôpitaux qui distribuent à leur médecins salariés les heures de leurs bureaux et les logiciels qu’il faut, suivant la stricte logique des directions de recettes, nourrissent la médecine d’une cuisine qui n’a rien à voir avec la santé. Pour les pesticides et les engrais, voir les politiciens ; ici on soigne.