Bienvenue, !
Votre compte  

Blog Télémédecine - Psy


  Un espace ouvert de discussion sur le thème de la télémédecine  

 Accueil

  Les articles de Toll Antheaum


  Sommaire :

  Afficher

  Les articles :

La télémédecine à ses extrêmes limites.

Par Toll Antheaum, le 22 mars 2019.

La médecine est vieille comme le monde ; dans le traité canonique de l’alchimie, Corpus Herméticum, le Noûs (la divinité) transmet son message par l’intermédiaire d’Asclepius (Esculape, médecin). Économe de faire trop d’Histoire cependant, lorsque les "nouvelles technologies" apparaissent, la médecine les adopte. Ainsi débute l’usage de la télématique par les actes médicaux, donnant naissance à la télémédecine. A cet instant, on a vu la médecine traditionnelle se déplacer comme par copier-coller dans l’espace bi-face de la téléconsultation. Et dans cet instant n’y a-t-on vu que les effets d’une diminution propre à ces migrations : une partie de ce qui est possible en présentiel ne l’est plus en téléconsultation (palpation, auscultation etc..) ; on ne s’est généralement pas aventuré dans l’estimation inverse, des effets d’accroissement de la puissance médicale (on y a bien vu tel gain de temps, ou telle économie de déplacement, etc.. mais généralement rien de plus que de ces sortes d’accessoires, en fait étrangers à la médecine-même).

En suivant une démarche plus concentrée, un examen scrupuleux révèle qu’un espace immense à été ouvert par la télémédecine. En bref on peut en dire les axes et mesures. D’abord existe une inversion, qu’il faudra mieux nommer subversion.Le terme d’inversion est à rendre à Yvan Illich, un penseur majeur des années 1970, qui l’a appliqué à ce qu’il est convenu d’appeler "institution". Cependant depuis 1970, une révision des institutions pour prévenir la catastrophe écologique, ne s’est pas faite. Il convient d’insister, d’autant qu’aujourd’hui la médecine ‘psy’ est apte d’offrir sa notion plus pénétrante de subversion (adaptée au facteurs désir, consumérisme, propagande etc..). Ensuite une plus grande lucidité aussi, éclairer la notion-même d’institution, sous le terme de corps social ou corps sociaux, indiquant une notion élargie jusqu’aux foules ou masse (les réseaux internet sont la clé).
C’est en deux mots, dire jusqu’à quelle extension la télémédecine est promise. Ce n’est ici qu’affirmé, et il faudra l’expliquer, en débattre et le soutenir. C’est donc une sorte d’abstract en la présente, posant à quoi aboutissent une trentaine d’années d’observation des doctrines ayant prédite et prévu une crise actuelle.

Gilles est jaune et Jules est vert

Par Toll Antheaum, le 7 avril 2019.

Jules c’est le médecin qui passe à la télémédecine, le médecin hippocrate qui croise la politique de la santé hypocrite. Il existe "des" politiques de santé, comme il existe "des" politiques sociales qui ont fait perdre la foi aux citoyens – devenus « jaunes crise de foie ». Leur hypocrisie avait fait verdir Démocrite, qui n’était pas la jeune femme atteinte de chlorose, mais le citoyen qui de colère passe du vert écolo à la subversion.

Reprenons les choses ; la chlorose chez l’anorexique, c’est un manque de copulation. Hippocrate en Grèce (400.avJC), puis Johannes Lange en Allemagne (1485-1565), vite suivi de Jean Varandal, en 1615 à Montpellier, avaient entendu ce manque de faire. L’entreprise à sub-vertir, c’est celle dont les clients ont m.. de se faire enc.. C’est celle de l’abus de pouvoir que De Sade (1789) a mis aux soins de la psychiatrie.

Lange encore plus tard, subvertit Fred ( 1988-2012 https://www.smashwords.com/books/view/222771 ) qui verdit lorsque l’hypocrite Zénon ( http://www.antheaumtoll.xyz/lathakh/2018/htm/lathakh_C15_AA.html ) se fut rendu à Johannes Kepler ( ibid Chap.C5 ). C’est ainsi qu’il passe au vert : Jules. Jules donc passant à la télémédecine, met à niveau son logiciel médical. L’article « Logiciel médical » n’existant pas sur Wikipedia, il se doit d’en tirer le portrait chez lui, comme Dorian Green..

Homme attaché à l’Ordre des Médecins, obligatoire à la pratique de la médecine, sans lequel ordre elle est illégale, il est aussi attaché à la Caisse SS sans laquelle sécurité la société n’aurait pas de prix. La valeur de la civilisation est capitale. Sans quoi la médecine disparaîtrait dans l’avaleur de ses enfants. Homme de conscience, il savait ça, mais ne savait pas quand il entra dans le rang de sa carrière, à quoi il se vendait. Qu’il se vendit il n’en doutait ; dès l’enfance on sait l’histoire des bandits. Le détail l’intéressait peu. Avec la télémédecinepsy, la psychohistoire demandait un examen clinique de la situation ; il ci mit :

Un Logiciel Médical ? C’est un logiciel classé dans la catégorie des incontournables . Le Conseil de l’Ordre est encore plus radical, il l’appelle Logiciel Médecin. Pour les premiers le médecin doit y passer. Pour le second, c’est le médecin – on sait que l’IA est thérapeute en plein ; une télémédecine psy est là pour analyser ce savoir. Avant de s’y vendre, comme à Troie un cheval, Jules avait souscrit au minimum. Il s’était laissé mettre au fer un nomade ; c’était le logiciel au plus réduit qu’il soit, un sabot. La société CBA lui vendait ce dont on se sert pour payer la note aux restaurant, la machine à Carte de Crédit, détournée à faire une machine à Carte Vitale. Durant la journée il poinçonnait les tickets de ses patients et la nuit le sabot déversait par le fil du téléphone les informations mises en lot, pour le passage au CBA qui le connectait à la SS et ses caisses communicantes, grosse caisse et mutuelles. Sans compter l’achat de la machine à carte, il fallait compter une cinquantaine d’euros par mois pour avoir ce tuyau. Deux choses alors apparurent à Jules, au moment où il voulut changer de sabot pour passer à la godasse grand style du logiciel plein pouvoir dans le cloud – il décidait en fin de carrière de finir dans les clous :

La société CBA continuerait pendant quatre ans à lui sucer le sans-valeur de ces cinquante unités, au motif d’un quelque fois nommé pénalité de ne pas avoir averti quatre ans à l’avance qu’on changerait de taulier. La publique relation de la SS qui était venu en personne lui expliquer au cabinet avait donné la raison du coude : c’était les syndicats de médecins qui s’étaient opposés à ce que lorsqu’elle dégaza son personnel, la SS ne proposa son propre logiciel. Les médecins ferait le secrétariat du Logiciel Médecin, mais sans que ce dernier ne fut l’exclusive des sociétés privées.. qui fondirent.. on s’en serait douté, sur la manne dites Dévachalé.

Le nom de code – dévachalé – est une procédure qu’Hippocrate laisse faire. Le membre atteint pourri naturellement. Cependant, pour éviter l’infection, il faut bien connaître la procédure de la mue.

D’abord faut-il examiner, ce ou ces syndicats – évidemment lieu d’ébat des lobbies – de médecins ; que ce soit les lobbies de Staline ou les lobbies des statines, d’Europe aux autres conseils des désordres. A disposition de Jules celui des psychiatres. Il les avait contactés deux fois, chaque fois sans réponse : le syndicat des psychiatres français noué comme Castor à Pollux à l’Association française de psychiatrie – 500euros par ans au minimum – ne répondent pas aux courriers qui leur demandent s’ils ont un bureau, un département, un dossier, voire seulement une opinion sur la télémédecine. Par contre, ils ont des opinions militantes sur la revalorisation du tarif obligatoire de la consultation, et dispute pied à pied du centime au centime le prix de l’acte médical. L’investigation de la médecine fondamentale d’Asclepios à l’IA ne les occupe pas.

Toujours dans les clous de sa mise en croix, il tourna son regard vers le nuage. Le nouveau Logiciel Médecin qui se penchait sur lui, l’accueillait par une haie d’honneur – neuf mois durant il serait d’abord gratuit. « Ce qui permettra de soulager, par ciel ment, la ponction de l’autre » lui dit l’ingénieur commercial à fable. Évidemment, quelle tentation.. l’Ordre des Médecin, vis à vis de ces manœuvres n’est pas concerné. Ce qui importe à l’Ordre, c’est l’éthique du soin. Ainsi les hôpitaux qui distribuent à leur médecins salariés les heures de leurs bureaux et les logiciels qu’il faut, suivant la stricte logique des directions de recettes, nourrissent la médecine d’une cuisine qui n’a rien à voir avec la santé. Pour les pesticides et les engrais, voir les politiciens ; ici on soigne.

Premiers Pas du blog telemedecinepsy.fr

Par Toll Antheaum, le 22 mars 2019.

Nous débutons par les réglages ; régler les bugs. Pour commencer la fenêtre de l'éditorial est fonctionnelle mais à une modification ou à un nouvel éditorial le bouton "enregistrer le nouvel éditorial" n'est pas opérant.. [ modif ] je rectifie..: l'enregistrement d'un nouvel éditorial est bien effectué (mais la réussite de l'opération n'est pas signalée.. on éprouve par conséquent l'incertitude dont j'ai témoigné. Et à cette occation je vérifie que la "modif" d'un article est fonctionnelle.

Conférence de SISM

Par Toll Antheaum, le 25 janvier 2019.

SISM signifie, Semaine d'Information sur la Santé Mentale. Une question d'y pose : quel rapport entre la santé mentale d'un individu et une éventuelle "santé mentale" d'une société ?

Telem conf 29 mars chapitres

Par Toll Antheaum, le 25 mars 2019.

Bonjour, la conférence se déroulera en trois chapitres : a) les étapes de la thérapie numérique, b) sa clinique et son déroulement, c) une définition de la Véracité.

a) que faut-il entendre par "étapes de la thérapie numérique" ? Il s’agit d’une réponse à l’argumentaire proposé par SISM – à savoir : « Quel est l’impact des médias numériques sur la représentation des personnes concernées par les troubles psychiques ? » Dans la mesure où cet impact est thérapeutique il répond aussi à l’autre question de l’argumentaire « Comment les réseaux sociaux ont-ils permis la libération de la parole.. ? » L’analyse trouve des étapes, des choix, des opportunités à cette "libération" – on peut à proprement parler par ces étapes de thérapie numérique.

b) la "clinique et son déroulement" de la thérapie numérique, énumère : son stade de départ ou ‘état initial’ ; il s’agit de la clinique de la citoyenneté avant l’intervention de l’informatique/numérique – ( l’argumentaire complet mentionne encore « ..Quelle est l’importance des TIC – Technologies de l’Information et de la Communication dans l’empowerment et la citoyenneté ? »). A ce stade clinique succède une nouvelle alternative, un second stade et l’opportunité qu’il offre à une ‘libération de la parole’ réellement sociale et saine.

c) une définition de la véracité nous a été suggéré par une remarque émise lors de la conférence précédente ( sur un réseau social de gouvernance, https://votemobile.xyz ) - quelle est la véracité de cet altruisme ? Une véracité est écrite en formule cybernétique, par la psychanalyse, c’est à dire par l’industrie de la parole originaire du 20em siècle. On la remarque par exemple sous la forme d’un symbole algébrique " S2 ", dont la conférence du 29 mars donnera l’explication.

Médecine de Masse

Par Toll Antheaum, le 4 avril 2019.

Les massmédia & réseaux sociaux n'aboutissent pas toujours à l'affichage et à la circulation de données ; la confection de la pensée unique ( ce qu'on appelle le 'moi' dans le modèle individuel ) accomplit son vernissage ( miroir/psyche ) au détriment d'une information qu'on appelle "refoulé" ( en sémantique inclus, totalisé, dans la 'littérature grise' ). Ces contingents écartés se reproduisent par telles voies diverses comme celle de la télémédecine. En l'exemple, on peut observer ou 'tester' la représentation ci-dessous [ en bleu ] , d'une présentation qui est qualifié en FB de contenu qui « n’est pas disponible actuellement » ( https://www.facebook.com/antheaum.toll/posts/426464908121119 )

Au-deça d'Asmon. Où on retiendra la base ou motif réitéré du discours A=M, à savoir l’intéressant rapport Égypte/Israël (voir dès l’intro https://www.youtube.com/watch?v=KKqG--7zFkA )


Nous sommes loin d’y contempler l’indice d’une identité ou processus européen. Dans le cas où se serait un enjeu essentiel de l’Europe, on en serait donc si loin qu’on songerait immédiatement à une typique manœuvre de retenue, de distraction ou d’inhibition que l’on regroupe en psychanalyse sous le terme de ‘résistance’. Le piétinement et l’exclusive à monter en épingle A=M équivaut à cacher A=M=O, c’est à dire Akhnaton, Moïse, Oedipe ou Orphée – lequel très bien connu du christianisme et surnommé le Trois fois Nommé, Né ou Trois fois Grand : Hermès Trismegiste, ainsi formulable [A=M=O]T3 .
Aujourd’hui, si on ne se laisse pas distraire, voire enfumer, on doit envisager que derrière le fameux voile attaché à la figure de Moïse, une psychohistoire de l’Europe avec la Grèce fut – comme dès Rome alliant César et Cléopatre – une histoire méditerranéenne dont la clé est Hélène, gestation d’Europe à l’image d’une formulation complète H([A=M=O]T3). J’ajouterai à l’adresse de mes amis qui depuis longtemps gardent le secret (comme les rabbins gardaient l’Ancienne Alliance) qu’à si bien le tenir, ils en sont devenus les geôliers. Inerte répétition ! tels des massons nés pour la fine couche protectrice et lumineuse du gypse, ils sont sur le point, tentés de devenir les rois du bête On. Psychohistoriens, préférons l’Aton que bêtise et hâtons la connaissance de la lumière.

Présentation en 10 minutes des fondations de télémédecinepsy

Par Toll Antheaum, le 13 avril 2019.

Pour la page FaceBook qui présente télémédecinepsy, https://www.facebook.com/telemedecinepsy/ ,une présentation devant un collège de confrères médecins, qui avait été enregistrée en audio, était  opportune. Mais FB n’incorpore pas les fichiers audio (à la différences des textes, photos et vidéos). Ce particularisme a donné l’idée de compléter l’enregistrement d’un habillage vidéo, avec textes d’accompagnements.

Et à son tour ce montage a donné l’idée d’un récapitulatif. Qu’est-ce que la télémédecinepsy ? Y a-t-il lieu de distinguer une télémédecinepsy de toutes autres actes de télémédecines ? Un bon nombre d’études répond oui ! ( http://www.lasainteethique.org/telemedecine/index-sub_20180728092800.htm ) Déjà la télémédecine est une étape immense dans l’histoire de la médecine ; la télémédecinepsy en est le nec plus ultra ; elle couvre la médecine de sa plus extrême éthique ; la raison en est qu’elle est spécialisée et distillée en la parole.
Seuls des êtres, ou des formes qui n’auraient pas de langage pourraient contester ce fait.
Puisqu’ils auraient du mal à l’exprimer, ce syllogisme doit être plaidé par l’intelligence artificielle. C’est pourquoi la médecine n’atteint le grade de l’éthique, à ce point extrême, que lorsque la cybernétique est entrée en jeu et se trouve en fonction.
Ce sont les étapes de cette progression qu’énumère en 10 minutes la présentation audio/vidéo. Elle dégage avec précision que la télémédecinepsy n’est pas qu’une triviale circonstance d’éloignement tenu à un fil. Même si Freud invente la Psychanalyse, pratiquement en même temps qu’on installe le téléphone chez lui, il ne manifeste encore qu’une intuition. La télémédecinepsy est complète lorsqu’elle compte la présence informatique en son processus.
On trouvera également, sur FaceBook un exposé plus long, qui a motivé et précédé cette brève présentation https://www.facebook.com/telemedecinepsy/videos/433343410802007 .

Notules

Par Toll Antheaum, le 17 avril 2019.

Bonjour. Je suis pour ! Un futur moyen de suivi efficace. Je suis déjà dans la télémédecine au sein de mon CH et nous allons déployer notre activité. Pouvoir échanger serait un plus !

Débroussaillage d'avril en psychologie profonde

Par Toll Antheaum, le 20 avril 2019.

Est-ce qu'une télémédecine peut passer comme "une lettre à la poste", glisser comme "sur les plumes d'un canard", comme un vernis, un accessoire sans conséquences qui dépassent la commodité pure et simple ? un impact essentiel. Je commence par citer deux annecdotes..:

(extrait des journaliers de la télémédecine en psychiatrie) : << Nous menons actuellement une action auprès de la CNAM pour obtenir une dérogation concernant l’obligation d’une consultation en présentiel dans les 12 mois précédent la téléconsultation. Les responsables de la CNAM sont d’accord avec le fait que cette règle est un non-sens en psychiatrie puisque justement le problème de bon nombre de patients est l’accès aux soins ! >> . J'ai par ailleurs détaillé les parties ( www.facebook.com/telemedecinepsy/videos/433343410802007/ ) de cette sorte de compulsion. Elle doit être prévenue car du point de vue de la psychiatrie générale, connaissant la fondation paranoïque de la connaissance humaine, il est attendu que ces conséquences plus grandes que la commodité, dressent des barrages de complications des plus obtues. Si la télémédecine a un impact, pourquoi rendre obligatoire un présentiel pour la télémédecine et pas une télémédecine pour un présentiel ?! La question n'est pas absurde; elle est un simple inidice de la gigantesque mesure de la transformation qui suit la télémédecine.

Les Tarifs en telemedecinepsy

Par Toll Antheaum, le 22 avril 2019.

J’ai choisi de titrer par « les tarifs » pour immédiatement préciser qu’il va s’agir de leur remise en question.
Remise en question – à tout seigneur, tout honneur – par le prince du fric, des taxes et des conventions. Je m’explique : la télémédecine est un acte médical et telemedecinepsy pas moins. Par conséquent, il est interdit de le procurer hors d’une surveillance étroite, de l’Ordre des médecins et du Ministère des finances. Donc il faut savoir qu’à priori, quiconque proposerait et disposerait une consultation télémédecinepsy, doit être labellisé par ces deux institutions.

Je précise aujourd’hui ces conditions, parce que ce matin FaceBook a mis à disposition un nouvel outil, permettant à la page telemedecinepsy d’offrir un calendrier de prise de rendez-vous. C’est une très bonne occasion pour ouvrir à des membres de ladite page une possibilité d’offrir leur coopération, et mettre leur art, leur disponibilité au service d’une telemedecinepsy. Il est bien entendu qu’il n’y aura personne avant des lustres, outre de très marginale occurrence, qui se mettra sur cette liste – et peut-être tant mieux, puisque comme j’ai choisi de l’introduire ici il y a deux rangées d’administrateurs qui doivent veiller à ce qu’on ne puisse pas, comme ça, en toute sauvagerie, se livrer ou délivrer, de la télémédecinepsy. Bien gardé par ces cordons de l’ordre du temps présent, il est possible de préciser quelles sont les garanties pour qu’une fiction de télémédecine ait un soupçon de science.

Supposons que dans un monde imaginaire, Alice demande à quelque Bouquin parlant, une consultation psy. Quelle garantie telemedecinepsy, si c’est son titre, offrira-t-elle à l’aventureuse que le locuteur à laquelle elle s’adressera soit un consultant de qualité ? Il y a en gros deux écoles. La première est celle de la coutume, selon laquelle l’administration de la page, accordée à l’administration plus générale susdite, Ordre des Médecins, Ministère de la Santé et Bercy, l’assurera voire déjà la rassurera. La seconde est celle qui a été instituée par Une Fonction Psychanalytique depuis de nombreuses années qui indique que c’est l’association des analysants, patients, contactants du consultant, qui lui procureront la garantie nécessaire. Cette méthode répare l’échec du lacanisme en repli sur son « l’analyste ne s’autorise que de lui-même » puis vaincu dans « la passe » ; elle a été instituée en 1985 et se trouve actuellement détaillée en unefpe.net – quoiqu’une discussion ouverte en https://www.facebook.com/groups/telemedecinepsy puisse en devenir la pointe la plus amène.

Qu’on sache toutefois que si l’État (la république, le gouvernement etc..) a un sens, la consultation médicale par télémédecine est strictement égale à une consultation en présentiel. C’est ce que l’État a établi depuis plusieurs années ; entre temps puisqu’il faut bien occuper la contradiction, thèses, antithèses etc.. il y a les situations que je viens de dire, qui irréalisent comme il se doit l’acte thérapeutique, pour qu’au mieux l’éthique se réalise. Voir si on veut les détails de cette logique par les moyens qui viennent d’être dits.